4 Octobre, 2012

Une hydrolienne pour favoriser la biodiversité

Jeudi 4 octobre avait lieu l’installation de la première hydrolienne financée par le Conseil général. L’opération s’est déroulée sur le plan d’eau du parc de la Plage Bleue à Valenton.

Une toile de métal coiffée d’une couronne de verre. L’engin installé au beau milieu du lac suscite la curiosité des oies et des promeneurs. Fabriquée en France par la société Aérolac, cette hydrolienne a deux missions essentielles : réduire la quantité d’algues et favoriser la biodiversité. L'appareil joue un rôle de « brasseur » géant et diffuse l’oxygène présent à la surface de l'eau, le plus profondément et le plus largement possible. « C’est efficace sur un périmètre de 200 mètres », assure le chargé d’opération de la société Aérolac.

Le principe est simple : le vent entraîne la turbine en plexiglas située au dessus de l’eau, qui entraîne à son tour l’hélice sous-marine. Une hélice spécialement conçue par des ingénieurs de l’école des Mines. Elle créée un vortex sous-marin qui diffuse l’oxygène de façon optimale. « Car c’est bien l’oxygène qui favorise la décomposition des organismes végétaux et qui permet aux poissons de s'épanouir », précise le chargé d’opération. Le coût de cette hydrolienne s'élève à 30 000 euros pour le Conseil général. Une étude de trois ans sera menée pour mesurer son impact sur la qualité de l’eau et le milieu biologique. « Pour mener cette expérimentation, nous effectuerons 7 prélèvements par an », précise Marie Berdoulay, ingénieure de formation et responsable du projet. Une première pour le Conseil général… en attendant les résultats.