29 Octobre, 2012

A Ivry-sur-Seine - Le parc départemental des Cormailles

Activités proposées cet été

  • Préparation sportive avec Tous O Sport : Tous les samedis et dimanches, de juillet à aout, de 11h à 12h, dés 16 ans le samedi, pour les mamans le dimanche 
  • Capoeira avec l'association Capoeira To Blo Dayi : du 3 au 7 juillet, de 15h à 18h, dés 6 ans 
  • Atelier d’auto-réparation de vélos avec l'association Cyclofficine d’Ivry : Les 6 et 20 juillet, de 14h00 à 18h00 
  • Yoga avec Mme Daude : du 9 au 12 juillet, de 10h à 12h, dés 12 ans 
  • Fabrication de masques décoratifs avec l'association Massaelni : Du 17 au 21 juillet de 15h00 à 18h00, 4 ans
  • Fabrication de cerfs-volants avec l'association Aquilon : du 24 au 28 juillet, de 15h à 18h, dés 6 ans 

Activités proposées toute l'année

  • Loisirs sportifs
    Aire de glisse (skate-board, roller), pataugeoire, cerf-volant, jogging, football (sans crampons), jeu de bateau.

  • Prêt de matériel (en période estivale) Football (sans crampons), volley-ball et badminton.

  • Jeux d’enfants
    Pataugeoire, grands toboggans, jeux d'équilibre, jeux de bateau, structure d’escalade, brumisateurs.

  • Animations
    Potagers pédagogiques, spectacles de marionnettes, visites guidées sur demande ; Participation annuelle à l’opération nationale "Rendez-vous aux jardins".
    Retour en images de la première édition de Au fil de..., festival de marionnettes et théâtre d'objets.


Vue générale du parc des Cormailles (F. Carrez)

Le 21 janvier 2008, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a décerné le Grand prix National du Paysage 2007 au parc des Cormailles.

Un parc, entre mémoire et innovation

Origine

Le parc des Cormailles a repris le nom du lieu-dit "les Cormailles" mentionné sur le cadastre. Cette appellation aurait pour origine le nom de l’ancien fief de Cormeille, ayant appartenu au seigneur Godefroi de Cormellis au Moyen-Âge (1260). En ancien français, cormellis signifie corme ou fruit du cormier. Une autre origine de "Cormailles" viendrait de la contraction de "mail de cormiers" qui est une allée bordée de cormiers. En référence à ces origines possibles, des cormiers ont été plantés.

Quatre siècles d’histoire

Prairies, champs de blé, maisons bourgeoises et jardins à la française composent le paysage des Cormailles aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les Miriamones, religieuses venues de Paris, y élèvent la duchesse douairière d’Orléans, mère du roi Louis-Philippe. En 1789, les paysans des Cormailles deviennent les protagonistes de la Révolution française à Ivry et remplissent le cahier des doléances avec Antoine Jean-Baptiste Renoult, de la ferme voisine des Millepas.
Louis Lévéque, célèbre rosiériste et maire d'Ivry au XIXe siècle, cultive des roses aux Cormailles. Puis la Maison de santé du Docteur Esquirol marque le site pendant plus de 100 ans. Sadi Carnot, précurseur de la thermodynamique, et Antonin Arnaud, écrivain, y séjournèrent.
Maraîchers et activités industrielles remplacent progressivement la Maison de santé. La construction de la cité Maurice Thorez, en 1953, imprime le paysage d’une immense falaise de briques rouges. Dans les années 70, après le départ des cars Genève, le site devient une friche industrielle. Les habitants s’approprient très vite ce terrain vague comme un espace de liberté. Des brocantes, cirques, festivals, tournages de films... s’y déroulent.

Des horizons au cœur de la ville

Parc des Cormailles (F. Carrez)
Inauguré pour la première fois en novembre 2003, puis en septembre 2006 pour la tranche suivante, le parc des Cormailles aura mis plus de trente ans pour voir le jour ! Issu d’un espoir cher aux Ivryens dès 1975, l’aventure du projet de parc des Cormailles illustre la ferme volonté de multiples partenaires d’offrir aux Ivryens et aux Val-de-Marnais un parc paysager du XXIe siècle d’une qualité remarquable.
Situé en plein centre-ville, le parc des Cormailles se révèle être un parc unique, conçu comme un espace ouvert sur la ville. Les paysagistes de l’agence TER, lauréats du concours de concepteurs, se sont efforcés de préserver les impressions d’étendue et la perception des horizons.

Aux Cormailles, trois échelles de perception se combinent :
- l’échelle du jardin (îles-jardins aux ambiances particulières),
- l’échelle du parc (véritable pièce urbaine en centre-ville),
- l’échelle du paysage : trois belvédères offrent des horizons à différentes hauteurs.

Parc des Cormailles (F. Carrez)
Le belvédère des cimes culmine à 15 m sur la colline des Lilas. À mi-hauteur se trouve le solarium. La terrasse du parvis Gosnat offre une vue plongeante sur le parc, à 3,5 m de hauteur.
Enfin, l’immense pelouse ou "plage verte" perpétue le génie du lieu qui est cette horizontalité propre à la géographie de la plaine alluviale de la Seine.

Un parc du XXIe siècle

La gestion durable du parc

Un plan de gestion durable est mis en œuvre au parc des Cormailles. Il consiste en un programme de réduction voire d’élimination des produits phytosanitaires. Les efforts se concentrent aussi sur l'économie de la ressource "eau" ainsi que sur le choix d’espèces résistantes ne nécessitant pas de traitements particuliers telles les espèces rustiques et les plantes vivaces.

Les amis du parc des Cormailles

Les amis du parc sont des usagers fidèles et attachés au parc des Cormailles. Ils reçoivent de manière privilégiée des informations sur celui-ci (visites, spectacles, ateliers, initiatives...). Vous aussi, vous pouvez devenir "un ami du parc" en appelant simplement au 01.43.99.82.80.

Assainissement : le complexe des Cormailles

Le complexe des Cormailles est un ensemble d’ouvrages souterrains interdépendants dont les maillages se trouvent dans le puits des Cormailles, noeud crucial d’aiguillage composé de pompes et de vannes. Une partie de ces ouvrages (bassin, puits, collecteurs...) est située sous le parc. La capacité du bassin est de 55000 m3. Le complexe des Cormailles participe à préserver la qualité de la Seine en limitant les déversements par temps de pluie et permet également de résoudre le problème récurrent des inondations des secteurs du centre d’Ivry-sur-Seine. Il a été mis en œuvre grâce au concours du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) et de la direction des services de Direction des Services de l'Eau et de l'Assainissement (DSEA).

Des activités pour tous

En centre ville, ce parc allie la liberté de pelouses arborées et le calme des jardins thématiques. Plusieurs îlots de verdure peuvent vous accueillir : le jardin des sables, le jardin des vignes ou la roseraie. A moins que vous ne préfériez goûter le repos du solarium au sommet de la colline des lilas.

Mais le parc des Cormailles propose également une multitude d’activités. Au fil du canal, vous découvrirez les brumisateurs, les pavillons d’accueil et l’aire de glisse. Plus loin, ce sont des jeux d’escalades et des toboggans. Autant de distractions à découvrir sans tarder !

Informations pratiques

  • Spécificités : Roseraie, jardin des sables, jardins sériels, vignes, solarium, mur de graffs, pavillon des Gourmets, monument commémoratif de la rafle du Vel d'Hiv ; Mise en lumière à la nuit tombée de "Globus Paris", oeuvre du plasticien Holger Trülzch.

  • Superficie : 5,29 ha

  • Accès :
    Bus 125-132-182-323-325 RATP - Arrêt : Hôtel de ville
    RER C - Arrêt : Ivry-sur-Seine

Noonight - Night illoominating Night, 2002 – 2007

Une sculpture lumineuse de Natascha Bindzus et Holger Trülzsch au parc des Cormailles... lire la suite >>

Contact

Parc Départemental des Cormailles
avenue Georges Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
Tél. : 01 45 21 11 39
Site internet : Le Parc Départemental des Cormailles
Plan et itinéraire